Les 7 « rôles » de l’entourage dans un régime

 

1620737_10152208366398482_1707626879_n

Aujourd’hui je vous parle d’un sujet qui me tient à coeur puisqu’il concerne tout le monde ou presque.

Si vous avez entrepris de changer sérieusement d’alimentation, vous avez du remarquer des changements d’attitude de la part de votre entourage. Plusieurs réactions sont possibles:

1) Ceux qui vous encouragent.

Ce sont ceux que tout le monde voudrait avoir autour de lui. Ils vous motivent, vous aident à ne rien lâcher. Il vous écoutent, vous posent des questions, sont gentillement curieux.

On les reconnaît grâce à leurs « 300grammes de perdus??? Mais c’est géniaaaaaaal!! »

2) Ceux que vous motivez.

Ceux ci sont très curieux de voir comment vous y êtes arrivés et se disent que, « si c’est si facile, moi aussi je peux y arriver! ». Ils sont avides de conseils.

On les reconnaît grâce à leurs « Dis moi exactement comment tu manges, je vais faire tout comme toi!! »

3) Ceux qui vous jalousent.

C’est ici que ça se corse. Dans votre entourage, il est fort probable que vous ayez des gens qui envient votre détermination et votre réussite. Ceux là sont à EVITER! Leurs ondes sont bien trop négatives.

On les reconnaît par leur bitching « Laura a perdu 10KG, tu devrais voir ses peaux qui pendent, Eurk! » (Bien sur, on ne vous le dira jamais en face.

4) Ceux qui s’inquiètent .

Les inquiets sont difficiles à gérer car on ne sait pas de quoi ils ont peur: que tu deviennes végétarienne (pour les carences), que tu élimines le gras (ça c’est vraiment dangereux), que tu tombes malade (pas de raisons si tu gardes une alimentation équilibrée) (ce qui est possible en étant végétarien).

On les reconnaît à leurs « Quoi, végétarienne?? Mais tu vas manger quoi? » (sur un ton anxieux)  

5) Ceux qui s’improvisent nutritionnistes.

Ceux ci sont ceux qui me GAVENT au plus au point. Ceux qui savent mieux que toi ce qui est bon pour toi! (je ne parle pas d’arrêter de manger ou quoi que ce soit d’extrême).

On les reconnaît par leurs « Non mais tu vas les chercher où tes protéines?? Non mais parce que sans les protéines tu vas blablabla »

6) Ceux qui savent tout et qui te disent comment te gérer.

Ils sont intimement liés avec ceux qui s’improvisent nutritionnistes.

On les reconnaît par leurs « Tu savais qu’il y avait 500 calories dans une cuillère à café de peanut butter???? Non mais parce que je te vois en manger plein, si j’étais toi je mangerai plutôt 1kg de Special K »

BONUS: Ceux qui veulent vous emmer*** (affectueusement ou pas)

Ceux ci peuvent être méga lourds ou sont juste tes amis provocateurs. Que soit l’un ou l’autre, tu peux réagir en riant parce que tu trouves ça drôle (et il faut me donner ton secret) ou réagir comme moi et envoyer tout le monde bouler (parce que chacun fait ce qu’il veut BORD** DE MER**)

Et vous quels sont vos détracteurs ? ;)

 

 

Joyeux Noël et allergies alimentaires!

Joyeux Noël à vous!

Je viens vers vous en ce jour joyeux pour vous expliquer ma mésaventure d’allergie alimentaire!

Depuis que j’ai commencé à faire attention à manger moins et mieux, j’ai petit à petit supprimé certaines choses inutiles à mon sens. Le lait par exemple, la viande rouge, le poisson,… A part pour le lait que j’ai supprimé définitivement, je mange de temps en temps des fruits de mer, du poulet, des poissons,… Je ne me considère donc PAS DU TOUT comme végétarienne même si on a tendance à me coller cette étiquette.

Tout ça pour dire que, après avoir banni le lait pendant 6 mois, une fois arrivée en Espagne j’y ai regouté. Pas au lait en tant que tel mais à la tarta de queso (cheesecake), au fromage de chèvre fait ici, à la mousse de limon,…

Après tous ces dérapages, je me retrouve avec une allergie au visage à faire peur. Mes yeux sont horriblement gonflés, mon cou et le haut de mon dos sont hyper sensibles et j’ai envie de m’arracher la peau.

C’est grâce au diagnostique du médecin du village (évidemment, je n’ai pas mon naturopathe sous la main. Malheureusement.) que j’ai fait le lien avec le lait.

A partir d’aujourd’hui c’est définitif: plus de lait, ni de beurre, ni de fromages, MEME DANS LES DESSERTS!

Et je fais officiellement un pas vers la veganitude qui me plait tant et me fait de l’oeil depuis tant d’années :)

???????????????????????????????

DSC04385

Comment survivre à la raclette?

Not a siez

Aujourd’hui je viens vers vous pour vous parler des repas traditionnels des fêtes de Nöel: la raclette! (vous pouvez remplacer par fondue, pierrade et autres plats venus des montagnes)

Remarque: J’ai récemment éliminé de mon alimentation les laitages et j’essaie maintenant de supprimer le peu de fromages que je mange parce qu’ils sont lourds à digérer pour moi. J’ai découvert récemment un groupe de crudivores sur Facebook et j’essaie de m’inspirer d’eux pour avoir une alimentation plus riche en fruits/légumes et en bonnes choses. Je ne me sens pas encore prête me « crudivoriser » et en même temps, apporter plus de bons aliments ne peut être que positif :)

Pour en revenir au vrai sujet « Comment survivre à la raclette quand on est au régime? » ou quand on ne veut pas manger trop lourd.

1ère solution: elle se fait chez soi (ou chez des amis  proches) (proche=on peut ramener un plat sans se faire passer pour la hippie aux légumes pour faire plaisir à l’hôte).

Dans ce cas, easy game, a coté de la viande et du fromage, on prépare un maximum de légumes: une grosse salade de carottes, fenouil et roquette; des champignons à l’ail et persil, des courgettes au curry, du maïs,… Tout ce que qui peut nous permettre de manger de bonnes choses pour nous rassasier.

Je vous conseille de vous servir une grosse portion de salade et de commencer par une pomme de terre. Vous préparez votre viande et votre fromage fondu avec les légumes à cuire. Quand tout ce beau monde est dans votre assiette, associez chaque bouchée plus « grasse » avec un morceau de pomme de terre et/ou de salade et légumes (le but ici n’est pas de vous étouffer bien sur mais d’allier plaisir et minceur). Mangez doucement est primordial dans ce cas-ci parce qu’il y a de fortes chances que vos invités, eux, restent à table pendant un long moment. Veillez à respecter votre satiété parce qu’il y a fort à parier qu’il y ai un dessert ;)

2ème solution: vous êtes invités chez des « inconnus ».

Si vous parlez à l’hôte au téléphone, insistez pour apporter un plat fait maison. Qu’il vous laisse prendre le soin d’apporter l’entrée, un plat ou un dessert vous permettra de pouvoir mener votre plan à exécution (manger moins gras!).

Si vous craquez complètement sur un kilo de jamón serrano, de gouda mi-vieux, 20 pommes de terres ET sur le dessert? Et bien dites vous qu’on ne vit qu’une fois et que le lendemain, vous la jouerez plus léger :)

Take care guys!