Procrastination… La flemme quoi!

Cette amie qui ne me quitte jamais, la procrastination…

Je ne suis pas originale en la mentionnant car nous en sommes, pour la plupart, victimes. Mais ça ne m’empêche pas de vous en parler.

Elle s’insinue dans notre vie, sans qu’on ne puisse toujours l’identifier, elle nous menotte sans que l’on puisse l’en empêcher. Haha, tout cela est d’un dramatique! Pas du tout ma tasse de thé quoi!

Tout cela pour dire que cette manie de ne rien faire à l’instant présent et de tout remettre au lendemain est cette ennemie qui m’empêche d’écrire pour ce blog, qui m’empêche d’avancer pour mon mémoire, qui m’empêche de rendre visite à mes proches, qui m’empêche de lire ce bouquin génial, de répondre à ce mail d’un ami, d’envoyer un mail pour obtenir un stage,… En bref, qui m’empêche de vivre et qui me fait passer à côté de belles opportunités.

Peut-être que ce mot « procrastination » est une boite dans laquelle on jette toutes nos peurs: peur de la réussite, de l’échec, de la critique et aussi du compliment. On remet au lendemain par peur d’être jugé aujourd’hui. On n’est pas tous prêts à supporter la critique, qu’elle soit positive ou négative. On n’est pas tous prêts non plus à recevoir l’amour que les gens nous donnent.

Ce blog me tient à coeur, j’ai reçu beaucoup de remarques positives, d’encouragements, des lecteurs me demandaient conseils. Quoi de plus gratifiant pour une blogueuse? Cela ne m’a pas empêchée d’arrêter d’écrire. Je me suis cachée derrière la flemme. Mais en vérité c’est toute cette positivité qu’on me renvoie en pleine face que je ne suis pas prête à recevoir.

Dès lors, en prenant conscience de cela, je peux me remettre à écrire… Parce que prendre conscience d’un problème est déjà une partie de la solution.

Je sais que cet article peut sembler lourd, brouillon, (…) (remplacez par ce qui vous semble pertinent) mais j’ai eu besoin de l’écrire. Parce qu’exposer mes faiblesses c’est un peu comme les accepter. (etpuisc’estmonblognonmaisoh!)

Projet 52 – 2015

Après une looooongue (looooooooooooooooooooooongue) pause, quoi de plus doux pour recommencer à tenir ce blog que le Projet 52 du blog « C’est quoi ce bruit? » ? (Merci à Lorette du blog Chez Lorette ;) )

Pour faire court, l’année 2015 compte 56 semaines, un thème par semaine pour vous qui avez envie de partager vos belles photos, votre quotidien,… (Qui a dit « osef »????)

Pour moi qui n’ai pas pu suivre le #blabladenoël2014 de Les blablas de Leila, un thème par semaine c’est plus envisageable :)

Si tu as instagram: #2015projet52

Si pas, tu peux partager tes photos directement sur ton blog :)

Ca t’intéresse? Fonce t’inscrire sur la page facebook du projet! Tu as jusqu’au 4 janvier! (Comment ça je m’y prends à la dernière minute?? ;) )

Voici les thèmes!

projet52-2015-thèmes-

Projet52-2015-logo-cqcb-250

 

 

 

 

Cam Clash ou comment être motivé à réagir!

Ce blog est certainement dédié, à la base, à la nutrition. Mais, si vous lisez bien, il peut parler de bien-être. Et en tant que femme, il passe par ma sécurité, ainsi que celle de toutes les autres femmes, dans l’espace public (et dans l’espace privé aussi bien sur mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui).

Vous avez certainement vu ou entendu parler de Cam Clash, ces caméras cachées filmant des acteurs mimant une agression afin de voir la réaction des témoins. Si pas, c’est par ici. D’autres vidéos circulent, avec le même principe, celle-ci en vaut largement la peine.

Et bien, je vous avoue que ces quelques vidéos ont eu un effet fou sur moi qui me suis toujours demandée comment je réagirai si j’étais témoin d’une agression (si minime soit elle). J’entends par agression toute parole/geste vécu(e) comme déplacé par la victime. J’aurais sûrement peur, dans un premier temps, mais je préfère avoir peur et réagir que de nier la scène qui a lieu devant moi.

Ces vidéos m’ont redonné foi en l’humanité (ou j’exagère mais vous comprenez ce que je veux dire.). Elles m’ont montré la voie à suivre. Le bonheur de voir la réaction de ces hommes et femmes me rempli de joie et d’espoir. Et je veux prendre exemple sur tous ces gens qui se sont levés pour ce qu’ils savent juste.

Je me surprend maintenant non pas à craindre mais à observer les gens autour de moi pour voir si personne n’a besoin d’aide (appelez moi Mère Theresa s’il vous plaît. Merci.).

Nous sommes tous seul. Donc un peu de soutien, de solidarité, d’entraide ne peut être que bénéfique.

Prenons l’exemple d’une fille qui se fait agresser. Elle est seule face à deux garçons (oui restons dans le cliché!). Vous passez par là. Deux options: vous niez l’agression (et vous culpabiliserez) ou vous choisissez d’aller l’aider. Bien sur vous risquez de vous faire insulter aussi, voire de prendre des coups. Mais cela ne vaut il pas mieux que de laisser cette personne seule?

 

Grâce à ce florilège de vidéos, tout est plus clair dans ma tête. Et dans la vôtre?

 

Vous reprendrez bien un peu de foi en l’humanité?

La chaine YouTube de Fousey (notamment cette expérience avec une jeune fille voilée) (qui pour le coup n’est pas concluante du tout vu le peu de réactions des gens)

La chaine « What would you do? »

Si vous ne connaissez pas encore le projet crocodile, foncez! Surtout pour ses deux articles géniaux: Comment réagir en cas d’agression et Comment réagir en tant que témoin d’une agression?

Aussi, le site de madmoiZelle.com et sa rubrique « Harcèlement de rue« .